Pour Aminata Assome DIATTA: »Avec l’accord de la zone de libre échange c’est le marché africain qui s’offre aux éleveurs Sénégalais »

« Je disais tout à l’heure que c’est un grand
honneur pour moi d’avoir été choisie par l’ADER comme marraine de cette
première édition.

Le secteur de l’élevage est un secteur extrêmement
important c’est la raison pour laquelle dans le Plan Sénégal Émergent, il a été
choisi comme un secteur porteur de croissance. Et dans le PSE, il est attendu
de ce secteur de contribuer à la sécurité alimentaire mais également à
l’amélioration des revenus des populations et à la préservation des ressources
naturelles.

Vous savez que le secteur étant très important, le
Président de la République y apporte vraiment une attention toute particulière
c’est la raison laquelle la loi sur le vol du bétail a été voté pour encourager
les populations à s’activer dans l’élevage. Vous savez, ceux qui s’activent
dans l’élevage sont des passionnés et chaque fois qu’on leur prend leur bétail
c’est comme si on  prenait une partie
d’eux, donc il est important de leur assurer une certaine sécurité.

En tant que Ministre du Commerce et des PME, nous
restons engagés auprès de notre frère Samba Ndiobéne KA Ministre de l’élevage
et des productions animales pour accompagner toutes  les petites et moyennes entreprises(PME) qui
s’activent dans la production et dans la transformation des produits de l’élevage.

Comme nous le savons tous également notre pays n’est
pas encore autosuffisant , mais en plus de ce marché national, il y a un marché
sous régional qui est là mais également un marché continental .

Vous le savez sans doute il y a l’accord sur la zone
de libre échange continentale qui a été ratifié par les vingt deux(22) États
nécessaires et qui va donc entrer en vigueur incessamment le 30 Mai 2019.

C’est un accord qui permet d’ouvrir un marché d’un
virgule deux (1,2) milliards d’habitants c’est le marché de tout le continent
africain qui s’offre aujourd’hui aux éleveurs.

C’est encore une raison d’encourager les passionnés de
l’élevage à s’investir davantage mais également à encourager l’État à investir
pour appuyer le secteur afin de lui assurer un très bon développement ».

Please follow and like us: