Un an déjà les étudiants de l’Ugb réclament toujours justice pour le meurtre de Fallou SÉNE

15-mai 2018 et 15 mai 2019. Voilà un an que l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène tombait au Front à la suite d’affrontements entre gendarmes et étudiants. A cette occasion, la Coordination des étudiants de l’Université Gaston Berger réclame justice dans l’affaire Fallou Sène qui n’évolue pas.

«L’Etat ne prend pas ses responsabilités pour faire avancer ce dossier. Nous réclamons justice pour notre camarade», a clamé le président de séance, Daouda Sagna, devant ses pairs scandant leur ras-le-bol dans le journal L’AS. Ainsi, selon M. Sagna, la Cesl a décidé de suspendre les Journées sans tickets(Jst) illimitées pour amener les autorités à nouer le dialogue.

«La Cels a fait fi de tous les actes de violence pour faire une marche pacifique afin que justice soit faite pour le camarade Fallou Sène. Nous avons suspendu les Jst. C’est dans la négociation et la concertation que des solutions peuvent jaillir», a ajouté le président de séance de la Cesl. Conscients du retard pédagogique, les étudiants ne veulent pas que l’Ugb soit encore plombée par les grèves. «Le contexte actuel de notre université ne nous donne pas droit à poser des actes allant dans le sens de bloquer les activités pédagogiques. Nous sommes conscients du retard dans les apprentissages», a-t-il poursuivi.

Please follow and like us: