Dialogue national : Révélations sur la composition de la commission cellulaire selon Moundiaye CISSÉ

La Société civile, par la voix de Moundiaye Cissé, directeur exécutif de l’Ong 3D, a proposé le professeur Babacar Gueye et Abdoul Mazide Ndiaye, ancien membre de la Commission nationale de réforme des institutions, pour «co-présider» la commission cellulaire pour le dialogue national.

L’opposition, la majorité et le groupe des non-alignés sont aussi appelés à faire de même. En effet, depuis l’année dernière, chaque fois qu’il y a concertations, on demande à toutes les parties prenantes de faire des propositions de personnalités indépendantes pour présider les travaux. La même méthode a été reconduite cette année. Cela veut dire que chaque pôle doit proposer deux noms au niveau de la Direction générale des élections (Dge) qui centralise les dossiers et convoquer la prochaine réunion « dans les jours à venir ».

D’après nos informations, c’est sur la base de ces choix que que sera désignée l’autorité indépendante qui va présider la commission cellulaire. «La personnalité, qui répondra plus aux critères demandés, sera portée à la tête de cette commission. Elle pourra se faire assister par deux autres pour mieux faciliter le travail », nous signale-t-on.

Si tous les quatre pôles proposent chacun deux personnalités, il y en aura huit. Mais, il faut souligner que ces entités ne sont pas obligées de le faire. Ils peuvent n’en proposer qu’un seul représentant. Par exemple, se rappelle une source, l’année dernière, la majorité avait décidé de ne pas faire de proposition.

Mode «concertations »

Du côté des autres entités, l’heure est aux « derniers réglages » pour proposer des noms. «Nous n’avons pas encore reçu la notification officielle. Mais, on se concerte actuellement avec l’opposition pour préparer la prochaine rencontre », fait savoir le coordonnateur du Front national de résistance (Fnr) qui considère par ailleurs que les personnes désignées par la Société civile sont « respectées et respectables ».

Même son de cloche au niveau du pôle de la majorité. La personne contactée informe que son entité « n’a pas encore proposé » son ou ses représentants à ces concertations. Même si des noms comme Benoit Sambou sont avancés.

Chez les non-alignés, la réponse reste la même. Le coordonnateur, Déthié Faye, fait savoir que ses camarades sont, eux aussi, en train de se concerter. Mais, il pense que le professeur Babacar Gueye et Abdoul Mazide Ndiaye sont de bons profils. « Il y a beaucoup de compétences dans ce pays et ils en font partie. C’est deux personnalités que je connais qui sont actives dans la société civile », témoigne-t-il.

Please follow and like us: