La SAR dément toute pénurie de fuel et rectifie…

Aucun risque. Il y a eu des tensions comme souvent du fait principalement des encours importants dûs au blocage des prix sur les hydrocarbures, mais la situation est sous contrôle. 1. La Senelec consomme du fuel lourd (Fuel 380, Hate teneur en soufre) exclusivement importé. Un bateau de 40.000 T de fuel pour la Senelec vient à finir de décharger hier pour le compte de la Sar. La consommation mensuelle est d’environ 35.000 T pour les centrales Senelec.2. Les centrales des IPP sont alimentées par la production de la Sar (fuel 180 basse teneur en soufre) et il n’y a aucun souci de ce côté. La Sar produit et ravitaille au fur et à mesure, en fonction de leur demande liée principalement à leur capacité de stockage sur site.

Please follow and like us: