Pénurie de fuel à la SAR : des risques de délestages en vue

La stabilité énergétique de Sénégal est en zone de turbulence. Depuis deux jours, la société d’électricité fait face à une rupture de stocks de fuel.  De l’avis de Cheikh Diop, secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal/Forces du changement (Cnts/Fc) le bateau qui devait apporter le fuel est arrivé à Dakar mais malheureusement, les importateurs avaient du mal à payer.

Car les fonds de soutien à l’énergie (FSE) doivent énormément d’argent à la Sar et aux importateurs tels que Total et autres, affirme le syndicaliste. Cette situation fait que la Senelec était restée avec seulement un stock de consommation de deux jours.

Et n’eut été Total qui est parvenu à décharger de justesse la cargaison qu’il avait commandée, le Sénégal aurait  été victime des coupures d’électricités en pleine période de Magal et de canicule, estime Cheikh Diop. Celui-ci ajoute que la responsabilité ne se situe nullement au niveau de la Senelec, mais auprès du ministère de l’Economie et des Finances, informe L’As.

Please follow and like us: