Attention aux multinationales ! Préservez la stabilité du Sénégal à tout prix

Diviser pour mieux régner, voici le plan pour ne pas
dire le scénario bien orchestré et mis en place par les multinationales du
secteur des mines et des hydrocarbures contre le Sénégal.

Attention aux manipulations et surtout à la diversion
que ces multinationales veulent instaurer pour pouvoir s’accaparer des
ressources au moment où les élites africaines passent leur temps à se
chamailler ou se crêper le chignon.

Pourtant avec cette façon de faire de ces
multinationales en Afrique à moins que nos dirigeants soient amnésiques, des
exemples sont bien fraîches dans les mémoires.

Avec la guerre de Biafra au Nigeria à l’origine de cette tragédie une multinationale, l’une des guerres les plus meurtrières  que le continent africain a connu.

Quelques années plus tard, exactement en 1996-1997 au
Congo Brazzaville, une guerre civile éclata, mettant en opposition les
partisans du Président Pascal LISSOUBA  à
ceux du Président Denis SASSOU NGUESSO qui avait été battu dans les urnes par
ce dernier.

Vu que le Président LISSOUBA avait une préférence
américaine en faisant la part belle aux firmes pétrolières et en résiliant les
contrats avec ELF une filiale française. Le Chef d’État Congolais de l’époque
ignorait royalement que sa chute du pouvoir allait venir de là.

Parce que ELF ne pouvait accepter un tel affront pour
ne pas dire une humiliation aussi grande que celle-ci.

Pour se venger , la société française des
hydrocarbures avait précipité le pays dans une situation d’instabilité qui
avait conduit à une guerre civile au Congo en 1997 en finançant les milices de
Denis SASSOU NGUESSO en les dotant d’armes et de munitions.

Une opération qui avait finalement eu raison sur le
Président LISSOUBA qui avait dû quitter le pays pour voir SASSOU NGUESSO
prendre sa place avec le soutien de ELF .

La Libye quant à elle est passée à la trappe avec une
campagne savamment menée contre le guide Mouammar KHADAFI pour le diaboliser et
inventer des histoires pour le mettre en mal avec son peuple. La suite se passe
de commentaire, c’était uniquement faire main basse sur les immenses ressources
de la Libye et la laissée livrée à elle même. Depuis ce beau pays du Maghreb
est sans État dans une situation de guerre incessante …

Suffisant pour que le Sénégal, surtout sa classe
politique de se ressaisir car nul n’a intérêt à ce que le pays brûle car les
multinationales qui sont là, elles ne sont là que pour leurs intérêts et non
pour celui du peuple.

Alors il est du devoir de chaque dirigeant de ce pays
de faire appel à sa fibre patriotique et à son génie pour déjouer les pièges
que ces multinationales veulent tendre au Sénégal. Parce qu’actuellement tout
acte qui émane de ces derniéres tend vers la propagande de guerre .

Il faut faire sienne de cette exception Sénégalaise qui a toujours préservé le pays des démons de la division.

Please follow and like us: