CRISE DANS TOUS LES SECTEURS

La présidence sous polémique

Au Sénégal les sujets récurrents n’excluent pas les nombreux litiges qui animent la mouvance présidentielle et le débat sur le troisième mandat. Les opposants dans la mêlée, face aux crises qui gangrènent la population telles que l’augmentation du prix de l’électricité et la pénurie d’eau, se mobilisent et font la une de la toile. L’incarcération de Guy Marius Sagna et cies ont suscité des manifestations répétitives avec ou sans autorisation du préfet de Dakar.

Description : C:\Users\LBC\Desktop\AAAAAAAA\78942492_748320779010944_3183502250253221888_o.jpg

Le secrétaire général d’Amnesty international, section Sénégal M.Seydi Gassama ne cache pas sa désolation par rapport aux restrictions de libertés du régime de Macky Sall  qui seraient selon lui plus manifestes que celui de son prédécesseur. Un reproche relayé par bon nombre de sénégalais.

 Aujourd’hui les hôpitaux sont malades, de nombreux cas d’incidents se produisent dans les structures sanitaires, à cela s’ajoute le manque d’assistance. Une faute due au manque de compétences du personnel médical et des moyens matériels insuffisants voire obsolètes.

Description : C:\Users\LBC\Desktop\AAAAAAAA\20042334-23689577.jpg

Description : C:\Users\LBC\Desktop\AAAAAAAA\1qxtjb7ebm1ww.jpg

 Le secteur éducatif rencontre actuellement d’énormes difficultés .Une situation qui dépasse l’entendement parce que récurrente.

 La persistance des grèves des syndicats du SAEMS/ CUSEMS plonge les étudiants du secondaire, du supérieur  dans l’inquiétude totale et en particulier le peuple dans la désolation. Des indemnités non payées, le non respect des accords qui ont été signés entre autres ; sont les principales causes des troubles dans l’enseignement. Selon le corps professoral c’est un manque de considération envers leur noble métier.

Les enfants de la rue et leurs conditions de vie constituent également un sujet récurrent mais qui fâche. Une série de mesures a été prise mais le problème reste entier d’où  l’irresponsabilité des autorités pour d’aucuns, mais également la position des chefs religieux est claire, ce qui leur pousse d’ailleurs  à faire dans la menace.

Description : C:\Users\LBC\Desktop\AAAAAAAA\enfant-de-rue.jpg

C’est fort de ce constat, que ces derniers appellent l’Etat à assumer ses responsabilités.

 Dans ce sillage, plusieurs  associations naissent au Sénégal pour lutter contre certains maux qui gangrènent la société mais  disparaissent du jour au lendemain sans aucune explication. Au delà des problèmes de l’éducation de la santé, entre autres, il y’a l’insécurité notoire dans le pays. Les cas de viols, d’agressions, de meurtres…demeurent de plus en plus fréquents. La population qui en a ras le bol ne cesse de manifester sa colère et son amertume au quotidien.

Adja Loly DIALLO étudiante en 3ème année à IMIC Dakar

Leave a Comment