DEMANDE SOCIALE DE PROTECTION DES ENFANTS :L’archevêque de Dakar livre son discours

Comme à chaque veille de Noël, Monseigneur Benjamin Ndiaye s’est adressé à la communauté catholique en particulier, à tous les citoyens en général.Ce 24 Décembre,le guide religieux a porté son plaidoyer sur les enfants.

« Que les enfants qui naissent à la vie soient bien accueillis, aimés, soignés et respectés.Car c’est le don de la vie et c’est un don de Dieu le don même par excellence.Que les enfants qui grandissent ne soient pas maltraités, exploités, violés mais éduqués avec amour pour qu’ils puissent s’épanouir pleinement »a-t-il déclaré.

Monseigneur Benjamin Ndiaye a fait savoir qu’il est grand temps pour notre pays de dépasser les actions symboliques,pour oser mettre pleinement en pratique nos bonnes intentions à l’égard des enfants car dit il « une société qui sait prendre soin de ses enfants se forge un mental fort pour mieux s’occuper des plus petits,des plus faibles et des plus pauvres ».

A l’endroit des parents,il a indiqué »que notre recherche de bien être ne chasse pas notre devoir de mieux être et ne nous ferme pas les yeux sur les nombreux blessés de la vie de notre société ».

Par ailleurs,il est revenu sur les principes d’intégration et d’inclusion. »Noël n’est il pas la fête de l’intégration et de l’inclusion »tant chantés au Sénégal.C’est de ces termes qu’il nous enseigne la mutualité dans une véritable société.

Aussi dans la même veine,il a souligné que c’est l’homme qui en gagne essentiellement c’est lui l’heureux bénéficiaire dans cette inclusion divine il se sent aimé estimé de lui.Or si Dieu nous donne si haute estime,quel devrait être alors notre effort de réciprocité dans l’amour que nous lui manifestons à travers notre fidélité et notre témoignage de vie ? c’est à cet échange merveilleux qu’il nous invite a-t-il dit .

Bernadette S FAYE étudiante à IMIC Dakar

Leave a Comment