ESCROQUERIE SUPPOSEE :Les carreaux de la discorde

La femme d’affaire  Fatou Mbaye  accuse le vendeur de carreaux Moussa Lo d’escroquerie. Selon elle le commerçant, après l’avoir supplier de travailler avec elle, lui a livré des carreaux de fausses qualités et de quantité insuffisante par rapport à la commande déjà payée. Mme Mbaye ajoute que Moussa Lo aurait livré les carreaux à son insu, pendant qu’elle était en séjour à la Mecque. Elle dit que le vendeur lui devait environ 500metres carré de carreaux sur les 1150métres carré commandés. Par contre Moussa nie avoir supplié la dame Mbaye car ce n’était pas la première fois qu’il lui vendait des carreaux ajoute-il. Le vendeur dit pour sa défense qu’il a livrée les carreaux dans leur intégralité au carreleur de Fatou Mbaye qui avait fait le dévi  pour la quantité de carreaux nécessaire. Ce dernier à la barre  avoue avoir reçu la quantité de carreaux  commandée et qu’il avait déjà  fait le travail que la dame lui avait demandé de faire avec les carreaux. En plus de cet aveu, le carreleur qualifie Fatou Mbaye de truande car elle lui doit aussi une somme de 600.000f. La partie civile qualifie le carreleur de complice, car, ce fut lui-même qui avait mis en rapport la dame Fatou Mbaye avec le commerçant Moussa Lo. Le verdict est attendu le 16 janvier 2020.

Isaac Dappa étudiant à IMIC

Leave a Comment