Sommet pour la lutte contre le Traffic de faux médicaments prévu, ce Samedi 18 Janvier à Lomé

Le Chef de l’Etat Macky Sall est le premier Président à fouler à fouler le sol togolais pour répondre au Sommet où les enjeux face au Traffic de faux médicaments sera au cœur des débats. Il est arrivé vendredi dans la capitale togolaise, accueilli par son homologue Faure Gnassingbé 

Bon nombres de Chefs d’Etats sont attendus à Lomé ainsi que des représentants de l’Organisation mondiale de la santé pour une lutte efficace et efficiente contre ce fléau.

La rencontre de Lomé vise à ’’créer une synergie d’action internationale contre le trafic et la consommation de faux médicaments sur le continent et dans le monde’’. L’ »Initiative de Lomé » est un accord international qui vise à criminaliser le trafic de faux médicaments, responsable de plus de 100 000 morts par an en Afrique, selon (OMS).

Il faut noter qu’en Afrique, faute de législation spécifique, le trafic de faux médicaments est souvent considéré comme un simple délit de contrefaçon, les peines atteignent quelques mois d’emprisonnement tout au plus.

La faiblesse des systèmes de santé et la pauvreté ont favorisé, plus qu’ailleurs, l’émergence d’un marché parallèle dans le continent africain et vu que les médicaments trafiqué coute moins chère que les produits pharmaceutiques.

C’est pourquoi, sept chefs d’État africains (Togo, Congo-Brazzaville, Ouganda, Niger, Sénégal, Ghana, Gambie) ainsi que des représentants de l’OMS sont attendus, ce samedi 18 janvier au Togo, pour signer l' »Initiative de Lomé« .

Aliou TAGOURLA (Stagiaire)

Leave a Comment