Constance dans une démarche politique, Moustapha DIAKHATÉ

Depuis quelques temps, l’ancien Président du groupe parlementaire suscite de nombreux altercations avec ses ex membres du parti. Ces polémiques ont abouti à l’exclusion de Moustaphata Diakhaté en tant que membre de l’Alliance pour la République, par la commission du parti qui est présidée par Abdoulaye Badji et composée de Benoît Sambou, Abdou Mbow et Mbaye Ndiaye ». Les tenants et aboutissants de cette histoire donnent l’expression d’une situation de déjà vécue lorsqu’il avait démissionné sous l’égide de l’ancien Président Wade au lendemain de l’alternance

Depuis quelques temps, il alimente l’actualité politique Sénégalaise par ses sorties jugées séditieuses. C’est dans ce sens que la commission de discipline de l’Alliance pour la République (APR) s’est entretenue pour trancher sur le sort de Moustapha Diakhaté qui entache l’image du parti si l’on croit au communiqué de la commission présidée par Abdoulaye Badji, du 21 Janvier dernier.

Il a été exclu des rangs de l’APR conformément aux statuts et règlements du parti, « Vu les articles, 3, 4, 14, 19, et 20, Vu les articles, 25 et 26 du règlement intérieur de l’Alliance pour la République ». Le conseil de discipline, après avoir délibéré et à l’unanimité prononce : l’exclusion définitive de Moustapha DIAKHATÈ des rangs de l’Alliance pour la République » c’est ce qu’on lit dans le communiqué de la commission de discipline de l’APR.

« C’est aux heures catastrophiques de l’histoire que se révèle la grandeur d’un homme d’ETAT, aux heures où la roue de l’histoire tourne avec une rapidité vertigineuse » disait Frédéric Nietzsche, n’est-il pas ce qu’on remarque dans la démarche de Diakhaté ? C’est dans ce sens qu’il dit que ceux qui parlent sont des provocateurs et il compte aller de l’avant avec son courant « Mankoo Taxawu Sunu APR ». L’ancien ministre conseiller ajoute que « cette décision est tout simplement une provocation, à la limité une farce ! ».

 Par ailleurs, si cette décision d’expulser est normale pour certains membres de l’APR telle n’est pas partagée pour d’autres, « Cette exclusion est inopportune au motif que, dans une organisation politique sérieuse, le débat contradictoire doit être de mise. Diakhaté a dit qu’il va créer un mouvement, il n’est pas auto-exclu du parti. Un tel mouvement pourrait être bénéfique pour le parti » déclare Saliou Keita, Coordonnateur de l’APR de Dakar plateau dans la presse.

 

Partant du fait que Diakhaté qui critique l’illégalité dans le fonctionnement du parti, décide de lancer son courant « Mankoo Taxawu Sunu APR » nous rappelle un certain « Wacco ak Alternance » qu’il avait lui-même lancé au lendemain de l’alternance de 2000 à côté du Pds pour rappeler à l’ancien Président Wade, ses engagements qui étaient « de construire l’une des plus grandes démocraties africaines, mais pas d’abîmer la République et il quitta sitôt le Pds en 2008.

Pour le moment, cette exclusion est au cœur des débats et Diakhaté n’a pas encore dit son dernier mot. D’aucuns disent qu’il a le soutien de Macky Sall pour débarrasser l’APR de ses feuilles mortes.

   Aliou TAGOURLA (Stagiaire)

Leave a Comment