Le phénomène Sokhna Aida DIALLO!

Dans cette affaire, on est tenté de dire que le « Khalife est mort et vive le Khalife ».

Pour cause chez les « Thiantacones », force est de reconnaître que jusqu’à présent l’ordre n’est pas établi malgré la prise de position du Khalife général des mourides qui a coupé la poire en deux en ordonnant qu’après Cheikh Béthio THIOUNE, l’honneur échoit à son fils aîné de lui succéder à la tête des « Thiantacones ».

Mais depuis, on assiste de plus en plus à une certaine fronde venant de l’une de ses épouses en l’occurrence  Sokhna Aida DIALLO qui occupe toujours l’espace avec ses sorties intempestives où elle draine du monde.

Sa côte de popularité monte crescendo et son leadership ne fait que se renforcer davantage et le phénomène Sokhna Aida DIALLO s’intensifie et prend de l’ampleur de plus en plus telle une traînée de poudre.

Dés lors, des questions commencent à se poser :qui chez les «Thiantacones » détient la légitimité de diriger la confrérie ?

Serigne Saliou THIOUNE ou Sokhna Aida DIALLO ?

Tout récemment la dame a organisé un « Thiant » soit dit en passant qu’elle avait eu l’autorisation des autorités étatiques pour tenir sa rencontre.

À ce rythme, il est fort à parier que la confrérie soit confrontée à ce qui est convenu d’appeler une dualité au sommet. Parce que Sokhna Aida DIALLO n’entend pas lâcher du lest ni même baisser la garde en ce qui concerne la chefferie de la confrérie du regretté Cheikh Béthio THIOUNE.

Et cette posture ne fait que renforcer la dame sur son intention de diriger les « Thiantacones » si l’on se réfère à toutes ces manifestations qu’elle organise à tout moment faisant fi de l’autorité suprême de Touba.

Forcément l’on dira que le Sénégal est un État de droit, un pays démocratique où tout citoyen et toute citoyenne a le droit d’organiser une manifestation du moment que la loi la lui permet parce que consacrée dans la charte fondamentale du pays c’est-à-dire la Constitution.

Une aubaine pour les politiciens véreux de profiter de la situation pour s’approcher de la dame afin de pouvoir bénéficier de son soutien en perspective des joutes électorales.

Histoire de faire un clin d’œil à Sokhna Aida DIALLO pour bénéficier de son public ne ce serait-ce-que pour décrocher un gain électoral.

Le Sénégal est un pays des paradoxes, alors il n’est pas exagéré de s’attendre à toute éventualité quid même à s’allier avec le diable.

En tout état de cause, qui vivra, verra !

Abdoulaye TIMERA

Leave a Comment