Lumière sur les rapports de la Cour des Comptes

Les rapports de la Cour des comptes épinglent beaucoup de têtes mais aussi ils ont mis la lumière sur des irrégularités dans le fonctionnement des affaires publiques et dans l’un de ces rapports, la Direction administration générale et de l’équipement (DAGE) du ministère de l’Industrie et des Mines est passée au peigne fin mais aussi l’Aser qui verse chaque année, depuis 2009, un « ndéwéneul Tabaski » de plus de 7 millions à ses agents.

Selon les observations de la Cour des comptes, des dysfonctionnements notables ont été constatés dans bien des secteurs. Par exemple, la Dage du ministère de l’Industrie et des Mines, sur les exercices de 2011 à 2015, n’avait pas de fondements juridiques. Pourtant, le directeur, en l’occurrence Amadou Bamba Diop a indiqué que le texte en question a été élaboré et introduit dans le circuit administratif en vue de son adoption par les autorités compétentes conformément aux dispositions de la circulaire numéro 008/PM/SOG/SGA du 12 juin 2001 relative à la procédure d’élaboration et d’enregistrement des projets de loi et de décrets. Il s’agit là donc, d’un retard accusé dans l’adoption du texte. Dans tous les cas, la Cour des comptes trouve urgent d’adopter un texte qui organise juridiquement la Dage.

Et en ce qui concerne l’ASER, d’abord 7 millions 250 mille F Cfa en 2009, puis 11 millions 750 mille F entre « ndéwéneul Tabaski » et cadeaux Noël en 2011. En 2012, les deux rubriques sont séparées avec 7 millions 350 mille F pour la tabaski et 3 millions 950 mille pour Noël.

En 2013, c’est encore 7 millions 325 mille F Cfa pour la tabaski. 2014 remporte la palme avec 7 millions 550 mille pour des cadeaux de Noël et 7 millions 250 mille pour la tabaski.

 Aliou TAGOURLA (Stagiaire)

Leave a Comment