Noo Lank : ‘’Le père de Guy Marius Sagna peut sécher ses larmes, parce que…’’

Aliou Sané et Cie vont descendre sur le terrain , ce vendredi 28 février 2020, pour exiger la libération de leur camarade Guy Marius Sagna dans les liens de la détention depuis 88 jours. Le collectif n’est pas du tout insensible à la sortie du père de Guy, Celestin Sagna qui s’est prononcé sur la détention de son fils, larme aux yeux.

Pour le coordonnateur du mouvement Y’en a marre, les larmes versées par ce père de famille traduisent l’amertume. ‘’Il se sent impuissant face à un Etat qui, de façon arbitraire, a emprisonné son enfant. Il peut sécher ses larmes, parce que Guy Marius Sagna a des millions de frères et de sœurs qui se battent pour que cette injustice ne puisse pas prospérer. Ce, afin que ce régime, qui l’a pris en otage, le libère dans les meilleurs délais’’, préconise-t-il.

Aujourd’hui par contre,  la lutte ne sera pas seulement pour la hausse du prix de l’électricité mais aussi pour le combat des anciens consommateurs de la Sénégalaise des Eaux (SDE). En effet, Aliou Sané et Cie constatent que, depuis le passage de la SDE à Sen Eau, le 1er janvier dernier, les choses ont empiré pour les Sénégalais. ‘’Ils n’arrivent plus à payer leurs facteurs d’eau, en plus des nombreuses coupures. »

On ne peut pas s’empêcher d’en parler, parce qu’on a toujours dit que ce qui a créé la situation de la Senelec résulte d’une situation, à l’image d’un cancer qui a touché une tête et dont les métastases sont en train de s’attaquer à d’autres membres du corps humain’’, explique Aliou Sané. Pour qui, les hausses du prix de l’eau, de l’électricité et des denrées de premières nécessités sont étroitement liées et résultent d’une situation macro-économique, sur la gouvernance globale du Sénégal, qui touche plusieurs secteurs de ce pays.

Leave a Comment