DIALOGUE NATIONAL: ‘’Le Sénégal n’a pas besoin de 150 députés’’ Thierno Lo

L’ancien ministre de la république sous Wade et actuel PCA de SEN/TER, M. Thierno Lo a donné, ce 4 mars 2020, son avis par rapport au dialogue national. Il intervenait en marge d’un entretien sur yeuggle.com.

     ‘’Je commencerai d’abord par féliciter le président Macky Sall parce qu’il est sorti d’une élection élu à 58%  des sénégalais. On a aussi un pays qui fonctionne, on a des institutions qui marchent. Le pays n’est nullement bloqué mais il est du devoir d’un président de la république que moi je considère comme un serviteur de la république qui est là pour gérer un patrimoine commun de pouvoir se concerter avec les fils de ce pays-là pour que nous puissions régler les problèmes qui nous opposent ou bien qu’il rende beaucoup plus importante notre démocratie’’, a fait valoir Thierno Lo.

Allégement des dépenses avec la diminution des institutions et le nombre de députés :

‘’Je trouve que c’est une très bonne initiative mais les gens qui sont au niveau du dialogue, il ne faudrait pas qu’ils se mettent dans un jeu parce que les politiciens ont l’habitude de jouer chacun  vient sachant que c’est un jeu chacun se croit qu’il est plus malin que l’autre et que nous savons tous que c’est un jeu il faut qu’on arrête de jouer aux échecs et mates. Il faudrait qu’on se dise que cette démocratie, elle n’est pas irréversible elle a besoin d’être encadrée, elle a besoin d’être fertilisée et que nous pouvons travailler pour les générations futures. On doit construire un pays fort que chacun y vienne pour la défense de l’intérêt général qu’on puisse régler le problème du fichier qu’on puisse régler le problème de l’assemblée nationale là est ce que ce Sénégal-là a besoin de 150 députés je dis non. Donc je crois qu’il faudrait qu’on puisse alléger les dépenses, cela veut essayer de voir est ce qu’on a besoin de toutes ces institutions que nous avons mis en place. Je dis non! Je dis que le nombre de députés que nous avons, je dis non, le mode de désignation de ces députés, je dis non, à la pléthore de partis politiques, je dis non. Le fait de marquer le pas de discuter chaque année de fichier je dis non voilà les questions essentielles que nous devons pouvoir régler au niveau du dialogue’’.

Renforcement de la démocratie sénégalaise sans un gouvernement d’union nationale :

 ‘’Le reste est de l’initiative du président de la république dépositaire de la confiance des sénégalais et qu’il a son décret et qu’il a des ressources humaines de qualité qui peut choisir quels sont les gens capables de constituer l’équipe qui doit traduire la lettre de mission qui lui est confiée par les sénégalais. Pour ça il peut le faire mais le président de la république n’a pas besoin de ce dialogue là pour constituer un gouvernement d’union nationale parce que ceux qui sont au dialogue n’ont pas la légitimité populaire qui devrait les permettre de constituer un gouvernement pour la satisfaction du peuple. C’est une minorité les 58% qui avaient élu le président Macky Sall l’ont élu sur la base d’un programme qu’il a proposé sur les logements sociaux, sur le développement du secteur privé, ce sont les infrastructures. C’est ce qui peut aider au bien-être du peuple sénégalais de créer des emplois donner de la décence donc dans la décence qui permet aux sénégalais de se sentir mieux ces sénégalais-là ne réclament pas un gouvernement d’union nationale. Au contraire si on faisait aujourd’hui un réaménagement ministériel et qu’on mettait les gens qui sont là-bas au dialogue dans un gouvernement ça va être dévoué par les populations. Car, elles vont se dire écouter, c’est encore des politiciens et des gens qui sont venus d’horizons divers qui se sont retrouvés là-bas qui sont aujourd’hui entrain de partager le gâteau et constituer un  peuple. Ça serait vraiment nocif pour le président Macky Sall. Il n’a même pas besoin de ça. Il a besoin de prendre de ce qu’il veut prendre en termes de consultation de ces forces là pour rendre beaucoup plus performant ce qu’on lui a confié. Mais il ne doit pas créer un gouvernement qui serait issu du dialogue donnant l’impression que le pays est bloqué que les institutions sont bloquées. Le pays n’est ni bloqué  le président a la confiance des populations. Il a un programme qu’il déroule, donc il n’a pas besoin de créer un gouvernement à partir du dialogue national. Ce n’est pas possible de créer un gouvernement à partir du dialogue national. C’est montré que vous êtes dans un pays qui était bloqué comme si on était dans l’ère des conférences nationales. Alors que nous ne sommes pas dans l’ère des conférences nationales. Il a décidé de se concerter avec certains sénégalais de les consulter pour rendre beaucoup plus performante notre démocratie. Mais le pays n’est pas bloqué, moi je dis que le conseil que je pourrais lui donner, c’est lui qui peut nommer où il veut c’est lui qui peut faire tout ce qu’il veut, parce que c’est lui le dépositaire de la confiance des sénégalais. Mais faire créer un gouvernement à partir de ce dialogue-là, je pense que ce serait la plus grande erreur que Macky Sall va commettre’’.

‘’Il doit mettre en œuvre son programme’’ :

‘’Le conseil que j’ai à donner au président Macky Sall est qu’il faut qu’il sache qu’en février 2019 il a montrait un programme, il a proposé un bilan les sénégalais ont validé. Il lui reste tout simplement à mettre en œuvre ce programme-là à utiliser toutes les compétences  qui croient en ce programme là et qui ne sont pas en train de lorgner son fauteuil et de travailler pour l’intérêt général là il aura réglé le problème du Sénégal et tout est possible’’.

MADA NDIAYE/AMINATA KOR/MAME DIARRA BOUSSO FALL étudiantes en journalisme à IMIC Dakar

Leave a Comment