Covid-19: La Proposition du Cusems authentique pour sauver l’année scolaire

Le Cusems authentique estime que la proposition de récupération de l’année scolaire, faite par le Ministre de l’éducation nationale, «n’est qu’un condensé de mesures populistes et démagogiques». Il a, de son côté,  fait une contre-proposition pour, ainsi, sauver l’année. Celle-ci prône une  reprise des cours en deux phases, où les élèves classe d’examen retourneront à l’école à partir du 21 avril, «quelle que soit l’évolution de la maladie du covid-19».

Et pour rendre cela possible, l’Etat devra mettre en place un dispositif pour le respect des mesures d’hygiène et des gestes barrières (distribution de masques à tous les acteurs et disponibilité de systèmes de lavage des mains à l’entrée des établissements). Puis, les salles de classe devront être éclatées et les élèves organisés en raison de 20 élèves au maximum par salle, dans le but d’avoir des effectifs réduits.

Une nouvelle disposition des tables bancs devra être opérée pour respecter le principe d’ « un élève par table-banc ». Et  pour éviter tout rassemblement dans la cour de l’école, le Cusems authentique propose que les élèves restent dans leurs salles pendant les heures de pause sous la supervision des surveillants. Et à la descente, les directions devront veiller à ce que les élèves se dispersent et rentrent tranquillement chez eux.

«Toutes les évaluations du second semestre seront faites au courant du mois de Juillet 2020. Les examens du Cfe et de l’entrée en 6ème auront lieu en fin Juin et les examens du Bfem et du Bac à la même période en début aout (Les professeurs du Moyen corrigeront les épreuves du Bfem et ceux du Secondaire corrigeront les épreuves du Bac)», suggère le syndicat.

Pour les élèves des classes préparatoires, ils seront pour le moment laissés en rade.  Et si la pandémie est vaincue avant la fin de l’année, ils pourront retourner à l’école et reprendre leurs cour. Mais, si le covid-19 n’est pas maitrisé jusqu’en fin d’année, le syndicat propose une programmation de la reprise de leurs cours en début Septembre.

«De Septembre à novembre, des cours de rattrapage seront organisés pour eux, suivis des compositions du 2nd semestre vers la fin du mois de Novembre pour valider leur année. Des mesures d’accompagnement sous formes d’indemnités spéciales allouées aux enseignants qui vont écourter leurs vacances et aux autres personnels seront prises à partir du Fond Covid-19 mis en place à cet effet », souligne cependant le Cusems authentique.

Pour rappel, le Ministre de l’Éducation a proposé un dispositif d’enseignement à distance. Celui-ci propose des Photocopies de supports de cours et d’exercices dans les zones sans accès à l’électricité, la création d’une télévision Tnt en collaboration avec la Rts pour une couverture nationale, l’implication des autres chaines de télévision et des radios communautaires, et l’apprentissage à partir des ressources numériques disponibles sur le système d’Information du Ministère de l’Éducation Nationale.

Leave a Comment