Les sorties du Professeur SEYDIet du Docteur Mansour DIOUF.

C’est bien que les hommes de la santé s’expriment sur les échecs au niveau de la sécurité sanitaire qui est la remarque la mieux partagée dans le monde depuis l’avènement du coronavirus. Si la dépendance administrative doit empêcher de dire ce qui ne marche pas et ce qui devrait être fait pour le bénéfice des secteurs et des populations ,
Je pense qu’il faut réduire la subordination administrative. À l’image de ces deux de la santé qui ont déploré le manque de matériels médicaux au niveau des différents hôpitaux du pays j’ai toujours souligné ce manque de plateaux médicaux. En mettant en exergue la torture pernicieuse que subissent nos professeurs de médecine qui, par manque de plateaux médicaux sont obligés d’envoyer des patients à leurs étudiants en Tunisie ou au Maroc qu’ils ont formés ici à l’université Cheikh Anta Diop. Sans compter nos Professeurs aussi qui écrivent dans les revues scientifiques avec des collègues dans les autres pays du monde et qui sont obligés aussi de laisser nos dirigeants évacuer beaucoup de nos concitoyens en Europe à cause du même manque. Si le Président Macky Sall,le Président Wade et même Diouf,publiaient le nombre de milliards dépensés pour évacuer nos compatriotes en Europe vous verrez que les sommes dépensées en riz lors de cette pandémie ne signifient pas grand chose par rapport à ces montants. Si nous voulons garder le consensus et tirer les meilleures leçons de cette pandémie nous devons bien nous écouter et nous départir de cette attitude qui consiste à prendre toutes suggestions ou remarques comme des critiques contre le gouvernement. Moi J’ai discuté avec plusieurs professeurs qui disent la même chose que leurs collègues . J’ai aussi fait le nécessaire quand j’étais ministre conseiller de 2003 à 2005 parce qu’il m’arrivait d’envoyer des dossiers médicaux que le Président Wade satisfaisait sans essayer de savoir qui étaient ces malades car il donnait suite après accord de son conseiller médical qui est un militaire qui travaille dans l’anonymat . C’est le même procédé actuellement sous le Président Macky Sall qui assurant la continuité de l’état fait,les mêmes évacuations avec le même Militaire. Devant un tel état de fait, il m’est arrivé après mes échanges avec les Professeurs de me demander est ce que les différents ministres de la santé, dans la présentation de leurs différends budgets, inscrivaient ces plateaux avant arbitrage des différents Présidents et en faire le plaidoyer. Car il est grand temps pour que ce problème soit inscrit parmi les priorités
pour arrêter définitivement l’exportation de nos devises et de nos malades en Europe. En France vous payez minimum 1000 000 frs/ jour dans certains hôpitaux.Ce volet très sensible qui concerne la vie privée des gens n’est jamais exposé dans le bilan lors des campagnes présidentielles ou autres cadres. Qu’on me comprenne bien car il y en a qui ne lisent pas ou le font toujours avec un œil partisan ,que c’est bien et noble car c’est pour sauver des vies mais il faut investir sur les plateaux pour ne plus évacuer . C’est bon que la Pandémie pousse nos Praticiens à s’exprimer ce n est ni contraire à leur serment ni à leur respect de la tutelle. Vous devez sauver des vies tous les moyens qui y contribuent peuvent être utilisés et ma conviction est que vous l’avez déjà dit en interne. C’est la faute des différents ministres qui n ont pas inscrits dans les budgets et n’ont pas fait assez de plaidoyer auprès des Présidents qui ont souvent besoins de ministres qui viennent avec des idées. Je profite de cette occasion pour mettre l’accent sur les cliniques dans ce pays.je crois que la politique sanitaire de ce pays fonctionne suivant des règles par exemple pour ouvrir une pharmacie,il faut être diplômé en pharmacie,avoir un agrément être affecté dans une zone et respecter la distance réglementaire entre pharmacies pour ce que j’en sais. Pour ouvrir une agence de voyage ou un hôtel il faut un agrément après avoir rempli certaines conditions, c’est pourquoi je pense que pour ouvrir une clinique, le minimum doit être d’avoir un plan d’ architecture médicale,localisée dans une zone avec une bonne étude d’impact environnemental , d’avoir un personnel qualifié dans le domaine choisi, des plateaux médicaux, une pharmacie, une cuisine enfin tout ce qu’il faut pour que le malade interné et qui a fait un deposit très important à l’entrée soit traité dans les meilleures conditions. Mais ici à quoi on assiste des bâtiments construits avec des chambres climatisées, une cuisine c est tout. Tout le personnel est constitué d agents du service public qui exercent à l hôpital le Dantec , Principal, fann , CTO et ça concerne,les Professeurs, les infirmières et tous les autres corps. Et les ambulances que vous entendez avec leurs gyrophares et sirènes dans la circulation, la majeure partie transportent, les malades internés dans les cliniques qui sont ballotés vers des spécialistes privés nichés dans des immeubles de Dakar ou vers des laboratoires. Autant je peux admettre que les laboratoires et certaines spécialités puissent être des structures privées ,je ne peux admettre qu’une clinique ne soit qu’un hôtel ou résidence meublée et n’emploie que des gens qui travaillent dans le service public. Leurs temps de présence dans les cliniques pénalisent beaucoup de patients qui les attendent au niveau des hôpitaux.Heureusement que j’ai un bon Toubib qui me suit sinon je vais plus mettre les pieds dans les hôpitaux ou les cliniques car c’est pas sûr car je touche des intérêts financiers. Mais que voulez vous,
Je m engage et j’assume à faire bouger les lignes pour le nouveau départ.
M Thierno LÔ
Président APD/ Coalition Adiana

Leave a Comment