Enseignement supérieur : «Il n’y aura pas d’année blanche »

Les étudiants vont regagner les amphithéâtres aux mois de septembre et d’octobre 2020, si la situation de crise sanitaire que nous vivons s’améliore. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Oumar Hanne, exclut toute idée d’année blanche. Il assure que le gouvernement fait tout pour sauver l’année.

Le ministre Cheikh Oumar Hanne qui a succédé à son collègue, Abdoulaye Diouf Sarr lors du point du jour informe que «les assemblées délibérantes ont retenu de poursuivre en ligne les activités pédagogiques ». «Ainsi, il y aura des cours en ligne. Nous avons les moyens nécessaires pour le faire. Les enseignants mettront leurs cours en ligne, à la disposition des étudiants, qui pourront les recevoir. C’est possible et nous pouvons le faire. Cependant, les examens se feront en présentiel. Nous attendrons la réouverture de universités pour les organiser», a-t-il déclaré.

«Le gouvernement affirme sa disponibilité à accompagner les instances pour la mise en œuvre des mesures adéquates afin d’éviter une année blanche et finir l’année au plus tard le 31 janvier 2021», note-t-il.

Leave a Comment