Nouvelles offres de 2200 et de 5500 francs: La proposition de sortie de Crise d’Orange !

Le Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a fait face à la presse  ce mercredi pour faire le point sur le traitement des plaintes sur les nouvelles offres d’Orange. Abdoul Ly renseigne que Sonatel a proposé de nouvelles offres pour remplacer celles polémiques.

«Le  résultat de notre intervention peut se résumer comme suit : sur l’ensemble des offres lancées sur le marché par Sonatel, deux cristallisaient essentiellement les réactions des associations de consommateurs.

Il s’agit de l’offre illimix mois de 1900 francs Cfa qui, selon ces associations, a migré vers  un illimix mois à 4500 francs Cfa et l’offre illimix mois 5900 francs Cfa qui a migré vers une offre illimix mois 7500 francs Cfa.

Ces deux offres ont connu une évolution de leur contenu et de leur prix. Les autres offres ne posaient pas de problèmes majeurs. La Sonatel, quant à elle, a soutenu que l’usage de certains services dégrade fortement la qualité de service.

tenant compte de l’injonction relative à la suspension à titre temporaire des offre dcriées, la Sonatel a proposé l’introduction, sur le marché, des nouvelles offres alternatives. Dont l’une à dominante voix, à 2200 francs Cfa et une autres à dominante data à 5500 francs Cfa.

Il est important de rappeler qu’au profit du consommateur, les prix des deux offres décriés sont passés pendant la période de l’instruction des plaintes, respectivement de 1900 francs Cfa à 4500 francs Cfa finalement à 2200 francs Cfa ou l’offre à dominante voix avec 50minutes de communication voix tous réseaux et une baisse du volume data.

Ensuite, l’offre de 5900 elle passée à 7500 francs Cfa pour ensuite descendre à 5500 francs Cfa pour l’offre à dominante data avec 3 gigas octets en sus et une baisse du volume de communication voix.

L’ensemble de ces mesures devrait permettre au consommateur de disposer d’une large palette d’offre lui permettant d’exercer le libre choix en fonction de ses usages et de ses budgets.»

Leave a Comment