Le Ministre Thierno LO et le Président de l’Union Internationale des journalistes africains basée à Paris sonnent la révolte pour un nouveau départ africain.

À en croire, le ministre Thierno LÔ par ailleurs président de l’Alliance pour la Paix et le Développement ( APD)Coalition Adiana, l’heure est venue pour le berceau de l’humanité de prendre son destin en main et de s’occuper de son propre développement en se débarrassant de ses tares.

C’est fort de cette conviction que le Président du conseil d’administration de la Société nationale du patrimoine du train express régional ( SEN/TER) a créé son concept du nouveau départ africain à savoir : « Je m’engage et je l’assume ». Selon Thierno LÔ si tout est question de volonté politique, alors il est temps que les africains s’assument pour pouvoir prendre en charge le développement de l’Afrique tout en renonçant à cette façon de faire de la politique au nom de la masse depuis plus de six (6) décennies alors que jusqu’à présent rien ne change et rien ne bouge.

Pour l’ancien ministre de l’environnement de WADE, il faut que l’Afrique change de paradigmes car elle regorge de ressources humaines de qualité et pour les ressources minières et minéralières n’en parlons pas car le continent en dispose à ciel ouvert.

Alors que reste-t-il à l’Afrique s’interroge Thierno LÔ ?

En réponse, il dira tout simplement, les hommes qu’il faut à la place qu’il faut car il est temps de sortir de l’emprise de l’expertise occidentale et de mettre l’expertise africaine en valeur pour ne pas dire en relief. C’est seulement à ce prix que le nouveau départ africain puisse être enclenché en mettant l’accent sur la formation car le continent africain possède aujourd’hui la population la plus jeune de la planète. Et il est de notoriété publique que le développement est intimement lié à la démographie et surtout si cette population est bien formée conclut Thierno LÔ.

Pour le doyen Lanciné CAMARA, le choix de Thierno LÔ s’explique par le fait qu’il est un homme engagé et ses prises de positions sont de qualité confie-t-il .

Ils l’ont fait savoir ce samedi, lors d’une conférence de presse animée par le doyen Lanciné CAMARA Président de l’Union Internationale des Journalistes africains basée à Paris pendant son séjour au Sénégal.

Leave a Comment