Mame Mbaye Niang aux manifestants : « Celui qui bouge va le regretter. »

Ce vendredi 25 juin, les députés se penchent sur le projet de loi modifiant le code pénal et le code de procédure pénale. L’opposition tente de bloquer ce projet de loi par tous les moyens. Mais le chef de Cabinet du chef de l’Etat revient à la charge et réitère ses menaces. En effet, Mame Mbaye Niang affirme, sur les ondes de Zik FM que « ceux qui vont tenter de manifester contre ledit projet de loi, ce 25 juin, vont en voir de toutes les couleurs ».
« Que celui qui pense qu’on va les laisser faire se trompe, ils n’ont qu’à réessayer. Celui qui sortira pour manifester, verra ce qui se passera. On ne va plus accepter que des personnes sortent pour semer la terreur. Nous ne l’accepterons pas. Les députés qui sont sortis ne connaissent rien aux lois et se permettent de faire un boucan dans un point de presse. Ils font de sorte que les populations sortent pour faire du  »Lambar ambar » dans les rues. Celui qui bouge va le regretter », dit-il.

Pour Mame Mbaye Niang, il est urgent de voter cette loi. Selon lui, « l’armée française va bientôt quitter le Mali qui est foyer des terroristes et pays limitrophe du Sénégal qui doit se prémunir ».

Leave a Comment